Orreaga Ibarra

I-014

  • Date d'enregistrement: 1990-1-24
  • Propiétaire: Euskarabidea-mediateka
  • Informateur: Ceferina Abarzuza
  • Chercheur: Orreaga Ibarra
  • Thème principal: A : discussion libre (le "txondor" (meule pour faire le charbon de bois), l´euskara, la maladie). B : questionnaire (lexique, phonétique, verbe).
  • Consultation: Libre
  • Publication: Limitée
  • Qualité sonore: Bonne
Cartes Dialectes Cartes
Beunza
Fragment Duration Sommaire
A01 00:00:00
00:03:27
Elle aussi faisait du charbon dans les montagnes d’Orokieta. A l’époque de la guerre, les gens qui travaillaient pour son père partirent à la guerre, et comme il resta seul, elle et son frère, qui avaient respectivement neuf et sept ans, restèrent trois mois sur place sans rentrer à la maison. Ce que sont “betagarri” (aliment) et “txondorra” (meule à charbon). Ils connaissaient des gens d’Orokieta mais ne descendaient pas au village.
A03 00:04:25
00:07:55
L’euskara d’Oskotz est meilleur que le sien. Ils n’utilisent pas autant de mots en castillan. Celui de Muskitz est semblabe au sien. A Berasain, Erice, Eguaras, Auza etc., ils parlent euskara comme eux. A Gerendiain, on parle peu en euskara. A Eltso on ne le parle pas non plus dans toutes les maisons. Ceux de Beruete mangent les mots. Les parlers de Jauntsarats et Arrarats sont très agréables.
A02 00:03:27
00:04:25
Durant la guerre, les fêtes n’avaient pas lieu, plus tard elles réapparurent. Etant dans la montagne, ils n’allaient même pas à la messe.
A04 00:07:55
00:11:33
Sa mère était d’Arrarats, de la maison Mara. Parents. Elle vécut à Beurza jusqu’à l’âge de douze ans, quand elle s’en alla servir à Pampelune. Etant à Pampelune, le dimanche elle allait étudier avec des religieuses. Ce fut sa seule instruction. C’est alors qu’elle travaillait à Pampelune que commencèrent ses problèmes de jambe, conséquences du lustrage du sol à la brosse. Elle resta longtemps à l’hôpital dans le plâtre. Quand elle guérit, elle retourna au village. Puis elle repartit servir à Almandoz.
A06 00:14:00
00:16:37
Ses enfants. Une de ses filles est professeur de musique.
A05 00:11:33
00:14:00
A propos de l’euskara d’Almandoz : très fermé. L’euskara d’Olague est très joli. Quand ses filles naquirent, elle leur parla en euskara mais le mari ne le savait pas et finalement elle passa au castillan. Le mari mourut quand sa fille aînée avait huit ans et alors elle n’avait plus envie de commencer à leur apprendre l’euskara.
A07 00:16:37
00:24:05
Ils eurent la première librairie à Pampelune, “Abarzuza”. Ensuite, le fils enleva les livres anciens et installa du matériel. La rue “Bajada de carnicerias” était pleine de vieilles boutiques. C’est dans cette rue que son mari commença, avec son frère, à vendre des livres anciens. Quand ils commencèrent à rénover la mairie, ils partirent. Le frère partit au “Bibliofilo”. Ses fils sont ceux de la librairie “Xalbador”, cousins de ceux du magasin “Abarzuza”. Elle aime les livres anciens, mais ils les enlevèrent tous et les donnèrent à ceux de la librairie “Iratxe”. Il n’y avait pas de travail pour tous et Marcela dut le laisser.
A08 00:24:05
00:20:50
A propos de certaines personnes.
A09 00:25:50
00:31:30
Pour guérir les maladies, médecine traditionnelle ou naturopathe. Pour enrayer la bronchite : le soir un verre de lait chaud avec de la graisse de porc pure. Pour supprimer les douleurs des jambes : défaire la paraffine et étendre sur la jambe ; plus il y a de couches, plus cela brûle. Ensuite couvrir d’un papier gris, et laisser jusquà ce qu’elle ait refroidi. Il y a une émission de radio avec médecin naturopathe.
B02 00:01:57
00:20:30
Saucisse, boudins : grand, petit, blanc, noir. Pain, vendredi, mousse, hêtre, roue, trou pour jeter la paille à l’étable, ciseaux, grain, inviter, nid, noeud, savon, cent, mesurer, porcherie, envoyer, deux hommes, cheminée, cela m’a coûté, haine, petits bâtons pour éteindre le feu, litière pour le bétail, blé, pain, pain avec levure que l’on met sous la cendre, pelote à épingles, une maison, un vent, foi, celui-ci est long, faim, maisons, fils, j’ai un fils, des fils, faim de loup, un an, une semaine, un autre, ceci est à moi, ceci est à vous, ceci est à lui, un pain, une lumière, un houx, un déjeuner, une oreille, un village, une porte, l’oreille est grande, le village est joli, la porte est grande, la nourriture est bonne, il y a beaucoup de lumière, donnez la moitié, des pains, des lumières, des nourritures, des oreilles, des villages, je vais au village, mettez du sel dans le pain, pluie, les pluies sont bonnes, un hêtre, un champ, un bras, le bras, les bras sont grands, les hêtres sont grands, les champs sont grands, fenêtre, âne, une main, une tête, un poireau, un puits, l’hiver est rude, la peau est sombre, les peaux sont chères, les poireaux sont chers, les têtes sont jolies, je vais au puits.
B01 00:00:00
00:01:57
(suite de I-14;A09) Elle appellera le médecin de la radio pour l’interroger.
B05 00:23:32
00:27:50
Tous sauf moi, tu dépenses en fonction de ce que tu gagnes, je les ferai moi-même, tu le feras toi-même, il fera lui-même, nous le ferons nous-mêmes, nuages, juments, tous les animaux, sortir, berceau, chauve-souris, arc-en-ciel.
B04 00:23:00
00:23:32
Les femmes devaient faire les travaux extérieurs et les tâches domestiques, et les hommes arrivaient à la maison et ils ne faisaient rien.
B03 00:20:30
00:23:00
Dans la plupart des maisons du village il y avait un puits. Dans sa maison, ils n’en avaient pas.A Beunza, il y a vingt-cinq maisons. Mais aujourd’hui beaucoup sont vides et elles se dégradent.
B07 00:29:20
00:31:35
Dire, aller. La fille a fait, les filles ont fait, la brebis a mangé, les brebis ont mangé, les cheveux de la fille, les cheveux des filles, les yeux de la brebis, les yeux des brebis, les yeux des brebis sont grands, les yeux du garçon sont verts, les yeux des garçons sont grands, je vais avec la fille, je vais avec les filles.
B06 00:27:50
00:29:20
Ils utilisaient le tutoiement entre frères et entre amis. Ils s’adressaient aux parents en les vouvoyant ou en parlant à la troisième personne. Ils s’adressaient toujours aux grands-parents et au curé à la troisième personne.
Piste Duration Écoutez le fichier
I-014-B 31:38
Loading the player...
I-014-A 31:35
Loading the player...