Enregistrements

Enregistrements

Orreaga Ibarra

I-018

  • Date d´entregistrement: 1990-7-18
  • Propiétaire: Euskarabidea-mediateka
  • Informateur / informatrice: Mikaela Berasain
  • Chercheur / chercheuse: Orreaga Ibarra
  • Thème principal: A : discussion libre (famille, village, anciennes coutumes : cochon). B : questionnaire (lexique), discussion libre (euskara, anciennes coutumes : maïs).
  • Vue autorisée: Libre
  • Publication autorisée: Limitée
  • Qualité du son: Bonne
Ville Dialectes Cartes
Fragment Durée Temas Sumario
A01 00:00:00
00:09:37
accident, anecdote, divers Le petit-fils parle des femmes, il dit qu’elles sont très travailleuses.Les vaches.L’accident qui arriva à un autre.
A02 00:09:37
00:15:40
médecin de campagne, métiers: réparateur d´os A Auza il y avait une femme qui guérissait les os. Avant elle, sa grand-mère le faisait et il semble qu’elle apprit en Amérique. Tout lemonde ne voyait pas cela d’un bon oeil, et elle fut emprisonnée. Elle était de la maison Sasondo. Avant ils avaient des domestiques et des bonnes, mais ensuite ils durent vendre la maison. A l’heure actuelle, c’est un bar-restaurant.
A03 00:15:40
00:17:21
chaussure: galoches Ceux qui avaient des souliers trop petits les ouvraient devant. Sabots.
A04 00:17:21
00:19:55
métiers: vétérinaire La soeur d’Orreaga est vétérinaire. Quelques autres vétérinaires.
A05 00:19:55
00:21:28
euskara A Auza l’euskara se perd. Avec le curé ils parlaient en basque.
A06 00:21:28
00:22:17
dantzari Le petit-fils allait être danseur et il commença à danser, mais il abandonna. Il semble qu’il était doué.
A07 00:22:17
00:23:15
grammaire: titre d´hiketa Ils emploient le tutoiement dans la famille.
A08 00:23:15
00:27:30
abattage du cochon Ils ont toujours tué le cochon à la maison. Préparer les boudins représentait plus de travail que la fête. D’abord ils tuaient le cochon. Ils faisaient les boudins et les txistorras et ensuite remplissaient les boudins et les intestins avec la txistorra hachée. Ils mangeaient le foie et le reste. Ils faisaient aussi les saucisses. Maintenant on ne fait pratiquement plus que les txistorras. On remplissait les poumons avec les viscères. Le cochon était découpé en morceaux et placé dans le sel pendant une douzaine de jours. Ensuite on le sortait pour le laisser sécher. Il existe maintenant des sacs pour protéger les morceaux des mouches. Le mouvement empêche le sang de durcir pour faire les boudins.
A09 00:27:30
00:30:52
métiers: fileureuse, quenouille Le fil se faisait à la quenouille. On séchait l’étoupe et ensuite on enlevait les saletés. Ensuite on faisait le fil. On le donnait à celle qui faisait la toile et elle leur faisait.
B01 00:00:00
00:06:00
divers Présentation muette. Ils ont toujours travaillé, ils n’ont pas étudié. Age. Une d’elles demeura avec le curé (Emilio Goldarazena) durant de nombreuses années. La plus jeune sort, l’autre non, en principe. Elle regarde la messe à la télévision et le curé vient à la maison lui donner la communion.
B02 00:06:00
00:12:14
grammaire: lexique Proverbe, agneau, tronc, queue d’animal, os de jambon, “txungurra”, bruit, soigner, chaussettes, se pencher, automne, au palet, argent, fer, juillet, été, figue, mesurer, horloge, nuage, maison, long, fils, vent, foi, gens, an.
B03 00:12:14
00:16:30
grammaire: declinaison, grammaire: pluriel, grammaire: prénoms Ceci est à moi, ceci est à toi, ceci est à nous, pain, lumière, houx, blé, nourriture, petit déjeuner, oreille, sourcil, oeil, paupières, bras, coude, lèvres, bouche, fenêtre, main, tête, hiver, peau, mains, bras, bouches, fenêtres, le matin, sur la table, à la maison, dans la rue.
B04 00:16:30
00:17:55
divers, euskara, famille: petits-enfants Ils parlent de leurs petits-enfants. A la maison tous parlent l’euskara. A l’heure actuelle les jeunes sont différents. Elles n’allèrent pas à l’école mais elles savent lire.
B05 00:17:55
00:19:30
mode de vie A l’heure actuelle les jeunes sont différents. Elles sortaient de l’école et devaient travailler.Elles savent lire mais n’ont pas fait davantage d’études.
B06 00:19:30
00:22:30
divers Josu le petit-fils entre et ils parlent de lui avec lui. Il va à l’école d’Aranatz et parle très bien l’euskara. Il a huit ans et ses parents sont bascophones tous les deux.
B07 00:22:30
00:24:35
école Ils allaient à l’école d’Eltzaburu à pied. Ils emportaient leur nourriture dans un sac-à-dos et ils allaient ainsi à l’école le matin et l’après-midi. Ils allèrent plus tard à l’école d’Auza. Ils partaient de plusieurs villages à pied.
B08 00:24:35
00:26:27
fêtes Ils allaient aux fêtes des villages où ils avaient de la famille. Ils portaient des cierges pour les gens de la famille. Durant les fêtes ils avaient beaucoup de travail à la maison.
B09 00:26:27
00:30:05
Alimentation: maïs, alimentation: pain, four Là où est la cuisinière se trouvait le four pour faire le pain. Ils faisaient le mais sur la plaque: ils nettoyaient bien la plaque et posaient le maïs. Ensuite ils le couvraient de cendres.
B10 00:30:05
00:30:50
quenouille Elles filaient le fil à la quenouille.
Pista Écoutez le fichier Durée
I-018-A 30:56
I-018-B 31:01