Enregistrements

Enregistrements

Irati Irratia

IR-012

  • Date d´entregistrement:
  • Propiétaire: Euskarabidea-mediateka
  • Informateur / informatrice: Lazaro Valeriano, Leontzia
  • Chercheur / chercheuse:
  • Thème principal:
  • Vue autorisée: Libre
  • Publication autorisée: Limitée
  • Qualité du son: Normal
Ville Dialectes Cartes
Fragment Durée Temas Sumario
A01 00:00:00
00:01:12
travail: des hommes/femmes Présentation. Répartition des tâches de Lazaro et Leoncia : l’homme a fait les travaux d’agriculture et soigné le troupeau (brebis, vaches, juments, et même les chèvres) et la femme les tâches domestiques.
A02 00:01:12
00:04:19
euskara: étude Iñaki Camino a fait avec eux l’étude de l’euskara d’Aezkoa. Il l’a faite par le biais de conversations du mode de vie normal. Il leur posait des questions sur leur vie quand ils étaient jeunes.
A03 00:04:19
00:05:43
village: Aezkoa-Iparralde Relations entre Aezkoa et le Pays basque nord. Quand ils se rencontraient au col avec le bétail, au cas où ils perdraient des bêtes, ils se comprenaient parce qu’eux aussi sont Basques.
A04 00:05:43
00:20:22
agriculture: pommes de terre, anecdote, grammaire: lexique Il raconte - mélangées - l’anecdote, l’entrée et l’évolution de la situation de la pomme de terre. Il raconte le voyage qu’ils firent au Pays basque nord pour vendre des pommes de terre. Quand la pomme de terre apparut on retira les brebis parce que celles-ci nécessitaient beaucoup d’herbe et que l’on ne pouvait pas les garder en même temps que les pommes de terre. Sur le chemin du retour ils se perdirent. (17.44") L’enquêtrice fait une incise à propos de certains mots utilisés : au lieu de dire Donibane, ils emploient toujours San Juan. De même pour l’emploi de France au lieu de Pays basque nord. (18.39") Bien que s’étant perdus sur le chemin, ils arrivèrent bien au village.
A05 00:20:22
00:27:20
anecdote, euskara: usage L’usage de l’euskara. Au Pays basque nord il lui fut très utile. Et quand ils allaient chez le médecin à Biarritz, ils parlaient en euskara. Anecdote : ambiguité des mots "espagnol" et "euskaldun". Selon où l’on se trouve, nous varions le qualificatif d’origine.Deux de ses enfants parlent l’euskara et les deux autres non. Quand eux étaient jeunes on parlait davantage l’euskara.
A06 00:27:20
00:29:15
retraités Les personnes âgées, les retraités aujourd’hui vivent très bien. Ils font des voyages et quand ils sont à l’extérieur du village ils dansent beaucoup. On les emmène dans des endroits chauds.
B01 00:00:00
00:01:22
retraités, voyage Ils parlent des voyages qu’ils ont faits.
B02 00:01:22
00:04:06
maison: noms, mode de vie Valeriana était de la maison Bejino et elle a toujours vécu au village. Un seul de ses enfants vit au village. Elle a vécu de l’agriculture et des animaux. La vie a beaucoup changé. Ils lui demandent son âge.
B03 00:04:06
00:05:16
euskara L’euskara a aussi beaucoup changé. Elle ne comprend pas l’euskara des jeunes, mais l’euskara que eux parlent entre eux n’a pas du tout changé. Avant on faisait tout en euskara.
B04 00:05:16
00:07:25
Iparralde Autrefois il n’y avait pas de voitures, tout se faisait à pied. Elle n’y alla pas, mais les jeunes allaient au Pays basque nord servir dans des maisons ou faire la fougère.
B05 00:07:25
00:09:20
divers Ils interrogent la petite-fille sur sa vie : où elle naquit et où elle réside, son travail, ses relations avec le Pays basque nord.
Pista Écoutez le fichier Durée
IR-012-A 29:15
IR-012-B 31:28